L’ACMMSM met de l’avant un programme d’action ambitieux en matière de santé mentale

L’ACMMSM met de l’avant un programme d’action ambitieux en matière de santé mentale

Le document de politique Santé mentale : que ça bouge met en relief la nécessité d’investir en santé mentale pour tous les Canadiens

pour publication immédiate –

le 6 septembre 2016 – C’est avec enthousiasme que l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) annonce le lancement de son document de politique détaillé intitulé Santé mentale : que ça bouge.  Ce document se veut un puissant appel à l’action, adressé à tous les gouvernements, alors qu’un nouvel Accord sur la santé est en train d’être négocié. On y trouve des recommandations concrètes qui amélioreraient la santé mentale de millions de Canadiens.

« Nous sommes très enthousiasmés par ce document, l’expression d’un consensus des 16 membres del ACMMSM qui, ensemble, représentent des centaines de milliers de fournisseurs de soins et de personnes aux prises avec une maladie mentale et en voie de rétablissement au Canada », dit Lisa Crawley, coprésidente de l’ACMMSM.  « L’ACMMSM et ses membres en appellent au gouvernement fédéral d’accroître le financement direct des services de santé mentale et d’adopter un certain nombre de politiques particulières qui contribueraient à un meilleur accès à des services de santé mentale de qualité pour des millions de Canadiens. »

Les recommandations de l’ACMMSM reposent sur cinq piliers :

1)       Assurer un financement durable pour assurer un accès à des services de santé mentale en majorant la part du fédéral à 25 % du total des dépenses en santé mentale, ce qui se traduirait par 777,5 millions de dollars de plus en financement fédéral annuel à l’appui de services de santé mentale.

2)      Accélérer l’adoption d’innovations éprouvées et prometteuses en matière de santé mentale en instaurant un fonds d’innovation quinquennal en santé mentale de 100 millions de dollars.

3)       Mesurer, gérer et suivre de près le rendement du système de santé mentale en créant des indicateurs de rendement pancanadiens en santé mentale.

4)       Créer un comité consultatif d’experts en santé mentale

5)       Investir dans l’infrastructure sociale

« Ensemble, ces cinq piliers constituent un nouveau programme d’action ambitieux au chapitre de la politique de santé mentale au Canada », affirme Chris Summerville, coprésident de l’ACMMSM.  « Nous en appelons à tous les ordres de gouvernement de coopérer au chapitre des investissements financiers, des politiques et des investissements réglementaires dans notre système de soins de santé à l’avantage de tous les Canadiens et, au bout du compte, de l’économie canadienne. »

On trouvera le texte intégral de Santé mentale : que ça bouge ici.

-30-

Fondée en 1998, l’Alliance canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale (ACMMSM) est un regroupement d’organismes en santé mentale, comprenant des fournisseurs et organismes de soins de santé, représentant les personnes souffrant de maladie mentale et leurs familles. L’ACMMSM a pour mandat de s’assurer que la santé mentale soit à l’ordre du jour du programme national afin que les personnes aux prises avec une maladie mentale et leurs familles aient l’accès approprié aux soins et au soutien.

 

Pour plus de renseignements ou pour fixer une entrevue, communiquer avec :

Charlotte Webber

charlotte@impactcanada.com

613 233 8906

 

/ @fr, Events, News @fr, Santé mentale

Share the Post